injustice

injustice

injustice [ ɛ̃ʒystis ] n. f.
XIIe; lat. injustitia
1Caractère d'une personne, d'une chose injuste; manque de justice. iniquité. L'injustice des hommes. L'injustice d'une sentence. partialité. « La puissance ne se montre que si l'on en use avec injustice » (Radiguet). Absolt Ce qui est injuste. Être révolté par l'injustice. « je ne rencontre que des passe-droits et de l'injustice » (A. Gide). Lutter contre les injustices.
2Acte, décision, jugement contraire à la justice. L'injustice qu'on lui a faite. Être victime d'une terrible injustice. Il faut réparer cette injustice.
⊗ CONTR. Justice.

injustice nom féminin (latin injustitia) Caractère de quelqu'un, de quelque chose qui est injuste : Une société fondée sur l'injustice. Acte, décision contraire à la justice : Être victime d'une injustice.injustice (citations) nom féminin (latin injustitia) Marcel Aymé Joigny 1902-Paris 1967 L'injustice sociale est une évidence si familière, elle est d'une constitution si robuste, qu'elle paraît facilement naturelle à ceux mêmes qui en sont victimes. Silhouette du scandale Le Sagittaire Albert Camus Mondovi, aujourd'hui Deraan, Algérie, 1913-Villeblevin, Yonne, 1960 La mort n'est rien. Ce qui importe, c'est l'injustice. Requiem pour une nonne (Adapté de William Faulkner) Gallimard Albert Camus Mondovi, aujourd'hui Deraan, Algérie, 1913-Villeblevin, Yonne, 1960 Seule la vérité peut affronter l'injustice. La vérité, ou bien l'amour. Requiem pour une nonne (Adapté de William Faulkner) Gallimard Paul Claudel Villeneuve-sur-Fère, Aisne, 1868-Paris 1955 Il n'y a de société vivante que celle qui est animée par l'inégalité et l'injustice. Conversations dans le Loir-et-Cher Gallimard Jean Cocteau Maisons-Laffitte 1889-Milly-la-Forêt 1963 Académie française, 1955 Que la jeunesse avance par injustice, c'est justice. Car promptement arrive l'âge du recul. La Difficulté d'être Éditions du Rocher Pierre Nicole Chartres 1625-Paris 1695 Ce n'est pas l'injustice en soi qui nous blesse, c'est d'en être l'objet. Essais de morale, Des moyens de conserver la paix avec les hommes Marcel Pagnol Aubagne 1895-Paris 1974 Quand on doit diriger des enfants ou des hommes, il faut de temps en temps commettre une belle injustice, bien nette, bien criante : c'est ça qui leur en impose le plus ! Topaze, I, 5, Panicault Fasquelle Jean Racine La Ferté-Milon 1639-Paris 1699 Une extrême justice est souvent une injure. La Thébaïde, IV, 3, Jocaste injustice Raymond Radiguet Saint-Maur-des-Fossés 1903-Paris 1923 La puissance ne se montre que si l'on en use avec injustice. Le Diable au corps Grasset Ernest Renan Tréguier 1823-Paris 1892 L'injustice est le principe même de la marche de cet univers. Dialogues et fragments philosophiques, III, Rêves Lévy Romain Rolland Clamecy 1866-Vézelay 1944 Quand l'ordre est l'injustice, le désordre est déjà un commencement de justice. Le Quatorze Juillet Albin Michel Jules Romains, pseudonyme littéraire devenu ensuite le nom légal de Louis Farigoule Saint-Julien-Chapteuil, Haute-Loire, 1885-Paris 1972 Académie française, 1946 L'univers est une énorme injustice. Le bonheur a toujours été une injustice. Les Hommes de bonne volonté, le Tapis magique Flammarion Cicéron, en latin Marcus Tullius Cicero Arpinum 106-Formies 43 avant J.-C. Comble du droit, comble de l'injustice. Summum jus, summa injuria. Des devoirs, I, 10, 33 Commentaire Adage latin de droit. Aristote Stagire 384-Chalcis 322 avant J.-C. Quel plus terrible fléau que l'injustice qui a les armes à la main. Politique, I, 1, 11 (traduction Thurot) Démosthène Athènes 384-Calaurie 322 avant J.-C. Il n'est pas possible, Athéniens, non, il n'est pas possible de constituer par l'injustice, par le parjure, par le mensonge, une puissance qui dure. Olynthiennes, II, 10 (traduction M. Croiset) Euripide Salamine 480-Pella, Macédoine, 406 avant J.-C. La souveraineté, cette injustice heureuse… Les Phéniciennes, 549 (traduction Parmentier) Bible Car c'est une grâce que de supporter, par égard pour Dieu, des peines que l'on souffre injustement. Épîtres de saint Pierre, Ire, II, 19 abbé Ferdinando Galiani Chieti 1728-Naples 1787 L'éducation tout entière se réduit à ces deux enseignements : apprendre à supporter l'injustice et apprendre à souffrir l'ennui. Tutta l'educazione si riduce a questi due insegnamenti : imparare a sopportare l'ingiustizia e imparare a soffrir la noia. Lettere, 3 avril 1773 Johann Wolfgang von Goethe Francfort-sur-le-Main 1749-Weimar 1832 Ma nature est ainsi : j'aime mieux commettre une injustice que tolérer le désordre. Es liegt nun einmal in meiner Natur : ich will lieber eine Ungerechtigkeit begehen, als Unordnung ertragen. Le Siège de Mayenceinjustice (synonymes) nom féminin (latin injustitia) Caractère de quelqu'un, de quelque chose qui est injuste
Synonymes :
- partialité
Contraires :
- équité
Acte, décision contraire à la justice
Synonymes :
- iniquité

injustice
n. f.
d1./d Défaut, manque de justice.
d2./d Parole, acte, contraire à la justice.

⇒INJUSTICE, subst. fém.
A. — Au sing., gén. avec l'art. déf.
1. Absence de justice (v. ce mot A 1 et B). Ils tiennent Picquart et ne le défendront pas, sans doute, contre l'injustice et le mensonge. Qu'importe! la justice et la vérité trouveront leur voie (CLEMENCEAU, Vers réparation, 1899, p. 465). Il pensa donc que dans le monde il existait une force qui s'appelait l'Injustice et qui se manifestait par des destins manqués tels que le sien (QUENEAU, Enf. du limon, 1938, p. 176). Il aurait toujours à dire, incapable d'être indifférent au bonheur et au malheur des hommes et de se taire sur la justice et l'injustice (GUÉHENNO, Jean-Jacques, 1952, p. 198). V. charité ex. 12 et entre-deux B 2 ex. de GUÉHENNO :
L'injustice sociale est une évidence si familière, elle est d'une constitution si robuste, qu'elle paraît facilement naturelle à ceux-mêmes qui en sont victimes et qu'elle ne choquerait peut-être personne si quelque événement significatif n'en imposait parfois le spectacle violent.
AYMÉ, Silhouette du Scandale, Paris, Sagittaire, 1938, p. 134.
SYNT. Injustice immanente, parfaite; esprit, sentiment d'injustice; monument d'injustice; comble de l'injustice; (histoire) criant(e) d'injustice; combattre, dénoncer, refuser l'injustice; souffrir, subir, supporter l'injustice; ériger l'injustice en système; justifier l'injustice; crier à l'injustice; s'opposer à l'injustice; protester, se révolter contre l'injustice; défendre qqn contre l'injustice; tirer parti de l'injustice; traiter qqn avec injustice.
2. P. méton. Caractère, qualité de celui/de ce qui est injuste. Être d'une injustice révoltante. J'ai été taxé d'injustice parce que j'avais estimé mal à sa place au poste administratif qu'il occupait un haut fonctionnaire de la SNCF (PINEAU, S.N.C.F. et transp. fr., 1950, p. 19). L'article avait paru, d'une monstrueuse injustice, où Suarès s'était enferré. Quel dommage! (GIDE, Ainsi soit-il, 1951, p. 1185) :
2. Pour Basilide, par exemple, les martyrs ont péché, et le Christ lui-même, puisqu'ils souffrent. Idée singulière, mais qui vise à enlever son injustice à la souffrance.
CAMUS, Homme rév., 1951, p. 51.
Injustice + déterm.
a) [Le déterm. désigne une pers. ou une collectivité; correspond à injuste A] Injustice individuelle, générale, universelle; injustice humaine; injustice de la Cour, de l'aristocratie, des foules. Puisque l'injustice des hommes l'avait réduit en cette captivité, il était mieux qu'il y fût demeuré jusqu'au bout : « Il fallait que ce fût Dieu seul qui l'en tirât... » (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 5, 1859, p. 188). Ah! soupirait Mme de Seryeuse, avec cette prodigieuse injustice des mères, pourquoi fallait-il te brouiller avec tes seuls amis bien! (RADIGUET, Bal, 1923, p. 176).
♦ [P. ext.] Chez celui-là [l'homme de mérite tombé dans la misère], il y aurait encore lieu à tirer des consolations du sentiment de son propre mérite et de l'injustice de la fortune (DELACROIX, Journal, 1853, p. 81). Il s'indignait de l'injustice du sort et s'en prenait aux hommes, à tous les hommes, de ce que la nature, la grande mère aveugle, est inéquitable, féroce et perfide (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Vagabond, 1887, p. 669).
b) [Le déterm. désigne une chose]
) [Correspond à injuste B 1] Injustice d'un arrêt, d'une décision, d'un jugement; injustice d'une détention :
3. Mais cette solitude, bien faite pour affliger son cœur, eut cet effet inattendu de surexciter son orgueil. Ces ruines désespérées affirmaient la grandeur de ses conceptions et l'injustice de son exil...
BARRÈS, Colline insp., 1913, p. 256.
) [Correspond à injuste B 2] À mesure qu'elle parlait, Blanche sentait la profonde injustice de ces reproches (MAURIAC, Myst. Frontenac, 1933 p. 22). Je souffre de l'injustice de certaines accusations. Mais seraient-elles méritées, j'en souffrirais bien davantage (GIDE, Journal, 1934, p. 1220).
B. — P. méton., au sing. ou au plur. Acte, fait contraire à la justice. La justice est la sanction des injustices établies (FRANCE, Crainquebille, 1904, p. 38). La paix n'est rien, qu'il faut acheter au prix d'une injustice (PÉGUY, Argent, 1913, p. 1253). V. injustifiable ex. 1 et injuste ex. 3 :
4. ... quand on en approche, la mort apparaît comme une chose toute simple, toute naturelle. Quand on est jeune, elle semble si injuste... — Oui, dit Laure, à voix basse, la plus grande injustice, celle qui achève toutes les autres.
DANIEL-ROPS, Mort, 1934, p. 167.
SYNT. Injustice énorme, abominable, atroce, criminelle, flagrante, involontaire, irréparable, notoire, révoltante; abominable, affreuse, apparente, criante, cruelle, effroyable, grande, grave, navrante injustice; fauteur d'injustice; être témoin, victime d'une injustice; endurer une injustice; dénoncer, redresser, réparer, venger une injustice; entériner une injustice; faire une injustice à qqn; (combattre) les injustices de qqn.
Loc. vieillie. Faire injustice à qqn. Commettre une injustice à l'égard de quelqu'un. L'Enfer est sombre, certes, et Dante en proie aux passions dévorantes. Il atteste les siècles qu'on lui fait injustice (BARRÈS, Maîtres, 1923, p. 8).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1200 « absence de justice, négation de la justice » (Moralia in Job, 341, 33 ds T.-L.); 2. 1559 « acte d'injustice » (Bible, impr. Gérard ds FEW t. 4, p. 698b); 3. 1669 « manque de fondement, caractère injustifié de qqc. » (RACINE, Britannicus, V, 7); 4. 2e moitié XVIIe s. « caractère de ce qui est injuste » (BOSSUET, Faux honneur et humilité Chrét. ds LITTRÉ). Empr. au lat. injustitia « injustice, rigueur injuste ». Fréq. abs. littér. : 1 995. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 3 084, b) 2 040; XXe s. : a) 2 848, b) 3 046.

injustice [ɛ̃ʒystis] n. f.
ÉTYM. Fin XIIe; lat injustitia, de injustus. → Injuste.
1 Caractère d'une personne, d'une chose injuste; manque de justice. Iniquité. || L'injustice de qqn, son injustice. || Être d'une grande injustice. || L'injustice des hommes (→ Approbation, cit. 9; aveugle, cit. 7; combiner, cit. 11; homme, cit. 25), de la foule (→ Hostile, cit. 6). || Juge soupçonné d'injustice. Partialité.L'injustice du sort, du destin, de la nature (→ Avilissement, cit. 1; habituer, cit. 9; immanent, cit. 4). || Une atroce injustice (→ Plénitude, cit. 6). || Avec injustice : injustement (→ Éreintement, cit. 2; effronté, cit. 2).
1 Je vous ai vu pour lui m'accuser de caprice,
D'aveugle cruauté, d'orgueil et d'injustice.
Molière, le Dépit amoureux, II, 3.
2 Dans mes jours d'angoisse et d'injustice, j'étais jalouse de tous les biens que tu pouvais et que tu devais me préférer.
G. Sand, Lettres à Musset, 29 avr. 1834.
3 La puissance ne se montre que si l'on en use avec injustice.
R. Radiguet, le Diable au corps, p. 122.
L'injustice d'une loi, d'une mesure. Arbitraire, illégalité. || L'injustice de l'ordre social. || Procédé plein d'injustice (→ Bizarrerie, cit. 1).
4 Le préjugé semblait alors couvrir l'injustice de ce partage entre deux fils égaux en droit.
Beaumarchais, la Mère coupable, IV, 13.
Spécialt. Vieilli (langue class.). Caractère de ce qui est mal fondé.
5 Ah ! ciel ! De mes soupçons quelle était l'injustice !
Racine, Britannicus, V, 7.
(V. 1361). Absolt. Ce qui est injuste. || Haïr, abhorrer l'injustice. || Combattre le mal et l'injustice. || Être révolté, exalté par l'injustice (→ 1. Avoir, cit. 16; cabrer, cit. 14). || Le spectacle de l'injustice (→ Bouillir, cit. 4). || Le sentiment de l'injustice. || La résignation à l'injustice (→ Immortel, cit. 8). || Une grande âme (cit. 60) au-dessus de l'injustice. || Féodal (cit. 3) signifie tyrannie, injustice. Oppression.
6 L'amour de la justice n'est, en la plupart des hommes, que la crainte de souffrir l'injustice.
La Rochefoucauld, Réflexions morales, 78.
7 Ce premier sentiment de la violence et de l'injustice est resté si profondément gravé dans mon âme, que toutes les idées qui s'y rapportent me rendent ma première émotion (…)
Rousseau, les Confessions, I.
8 Où que mes regards se portent, je ne rencontre que des passe-droits et de l'injustice (…)
Gide, Ainsi soit-il, p. 43.
9 C'est un fait que l'injustice rend injuste. Qui se voit refuser, coup sur coup, les postes auxquels son mérite lui donnait droit, devient, s'il n'est pas un saint (et il y a peu de saints), aigre, amer et ambitieux.
A. Maurois, Chateaubriand, VII, VI.
2 (1559). || Une, des injustices. Acte, décision, jugement contraire à la justice. || C'est une cruelle, une inqualifiable injustice. Cruauté. || Une injustice envers qqn. || Des injustices systématiques. Persécution. || Une injustice en faveur de qqn. Passe-droit. || Commettre des injustices (→ Arbitre, cit. 7; avant-garde, cit. 2). || L'injustice commise envers lui, l'injustice qu'on lui a faite (→ Exaspérer, cit. 8). || Souffrir, essuyer une injustice. || Être victime d'une terrible, d'une criante injustice. || Protester contre une injustice. || Il faut réparer cette injustice. || Accablé (cit. 17) d'injustices et d'outrages. || Les injustices des hommes (→ 1. Faire, cit. 238). || Les injustices et les violences de nos ennemis (→ Agréable, cit. 5). || Le salut public ne peut commander (cit. 5) une injustice. || « J'aime mieux une injustice qu'un désordre », mot de Goethe. || « Les injustices des pervers servent souvent d'excuse (cit. 1) aux nôtres » (La Fontaine). || Les injustices sociales (→ Générosité, cit. 9). || Un océan de misères et d'injustices (→ Immobilisme, cit.).L'injustice de (suivi de l'inf.) : l'injustice qui consiste à… (→ Brûler, cit. 56; couple, cit. 3; honorer, cit. 12).C'est une injustice que les bons pâtissent pour les méchants, que les petits payent pour les grands.
10 Trahi de toutes parts, accablé d'injustices (…)
Molière, le Misanthrope, V, 4.
11 Les offenses, les vengeances, les passe-droits, les outrages, les injustices, ne sont rien pour celui qui ne voit dans les maux qu'il endure que le mal même et non pas l'intention; pour celui dont la place ne dépend pas dans sa propre estime de celle qu'il plaît aux autres de lui accorder.
Rousseau, Rêveries…, 8e promenade.
12 (…) son châtiment n'était pas, à la vérité, une injustice, mais (…) à coup sûr c'était une iniquité.
Hugo, les Misérables, I, II, VII.
13 Certaines inégalités et certaines injustices ne seraient pas possibles si chacun ne les consacrait pas au secret de son cœur, pour autant qu'il ne les subit pas (…) On s'en accommoderait moins si l'on mesurait à quel point nous menacent ces injustices, en empoisonnant le corps social tout entier (…)
Daniel-Rops, Ce qui meurt…, p. 161.
Loc. (1643). Vx. Faire injustice à qqn, commettre une injustice, être injuste envers lui. Injure (vx).
CONTR. Bien, droiture, équité, justice.

Encyclopédie Universelle. 2012.

См. также в других словарях:

  • Injustice — • The violation of another s strict right against his reasonable will, and the value of the word right is determined to be the moral power of having or doing or exacting something in support or furtherance of one s own advantage Catholic… …   Catholic encyclopedia

  • injustice — injustice, injury, wrong, grievance are comparable when they denote an act that inflicts undeserved damage, loss, or hardship on a person. Injustice is the general term applicable not only to an act which involves unfairness to another or a… …   New Dictionary of Synonyms

  • injustice — Injustice. s. f. Habitude, ou action contraire à la justice. L injustice regnoit en ce siecle là. il a fait une grande injustice. commettre des injustices. son procedé est plein d injustice …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Injustice — In*jus tice, n. [F. injustice, L. injustitia. See {In } not, and {Justice}, and cf. {Unjust}.] 1. Lack of justice and equity; violation of the rights of another or others; iniquity; wrong; unfairness; imposition. [1913 Webster] If this people… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • injustice — in·jus·tice n 1: absence of justice: violation of what is considered right and just or of the rights of another 2: an unjust act Merriam Webster’s Dictionary of Law. Merriam Webster. 1996 …   Law dictionary

  • injustice — late 14c., from O.Fr. injustice, from L. injustitia injustice, from injustus unjust, wrongful, oppressive, from in not (see IN (Cf. in ) (1)) + justus just (see JUST (Cf. just) (adj.)) …   Etymology dictionary

  • Injustice — is the lack of or opposition to justice, either in reference to a particular event or act, or as a larger status quo.The term generally refers to the misuse, abuse, neglect, or malfeasance of a justice system, with regard to a particular case or… …   Wikipedia

  • injustice — [n] unfair treatment; bias abuse, breach, crime, crying shame*, damage, dirty deal*, discrimination, encroachment, favoritism, grievance, inequality, inequity, infraction, infringement, iniquity, malfeasance, malpractice, maltreatment,… …   New thesaurus

  • injustice — Injustice, Iniustitia, Pseudodica …   Thresor de la langue françoyse

  • injustice — ► NOUN 1) lack of justice. 2) an unjust act or occurrence …   English terms dictionary


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»